Le site du ministère de la santé
 
 
Accueil > Les messages émis par le service > Les lettres d'information > Lettre d'information n°5 - Avril 2017
Liste des lettres d'information
 
Le 28/04/2017 16:48 Réf : 2017-LET-05

Objet : Lettre d'information n°5 - Avril 2017

A la une

Publication du calendrier vaccinal 2017 : de nouvelles recommandations

Le calendrier des vaccinations, élaboré par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la santé publique (HSCP), introduit de nouvelles recommandations cette année.

Ainsi, le vaccin BCG est recommandé pour les enfants à risque à partir du deuxième mois (exceptés les nouveau-nés de Guyane et de Mayotte pour lesquels la vaccination doit intervenir avant la sortie de la maternité), l’IDR prévaccinale n’est plus requise avant l’âge de 6 ans (sauf situations particulières) ; la vaccination contre le  méningocoque de sérogroupe C est transitoirement abaissée à l’âge de 5 mois avec un rappel à l’âge de 12 mois ; s’agissant de la vaccination contre le pneumocoque, les indications sont identiques quels que soient les risques et la revaccination est possible (une seule fois) ; le vaccin nonavalent contre les papillomavirus humains sera prochainement disponible ; enfin un chapitre est consacré à la gestion des pénuries de vaccins.

 

Pour en savoir plus

Médicaments et autres produits de santé

Mise en place d’antibiogrammes ciblés dans les infections urinaires à Escherichia coli

Pour traiter une infection urinaire, la prescription d’antibiotiques se fait actuellement (ou est reconsidérée) en fonction d’un antibiogramme proposant un large panel d’antibiotiques. Cela conduit souvent à la prescription d’antibiotiques « critiques ».

Dans le cadre des mesures mises en œuvre pour lutter contre l’antibiorésistance, la Direction générale de la santé a confié à la société française de microbiologie la diffusion, aux laboratoires de biologie médicale, d’un cahier des charges pour la réalisation d’antibiogrammes ciblés dans les infections urinaires à Escherichia coli. L’antibiogramme ciblé consiste, pour le biologiste médical, à rendre un résultat partiel de l’antibiogramme, et à cibler les antibiotiques les plus pertinents dans le contexte considéré. L’ensemble des résultats de l’antibiogramme reste néanmoins disponible pour le médecin qui en fait la demande au laboratoire de microbiologie.

Pour en savoir plus

Alléger les prescriptions : et si l’acide clavulanique n’était pas nécessaire ?

L’association amoxicilline + acide clavulanique, grande pourvoyeuse de résistance par rapport à l’amoxicilline seule, du fait d’un spectre plus large, représente près d’un quart des antibiotiques délivrés en ambulatoire dans la région Midi-Pyrénées. Pour faire face à l’augmentation constante de cette consommation, le Centre Midi-Pyrénées de PharmacoVigilance, de Pharmaco-épidémiologie et d’Information sur le médicament de la région Midi-Pyrénées met à disposition des professionnels une plaquette d’information qui rappelle qu’en pratique, l’amoxicilline seule est le plus souvent suffisante en première intention dans les infections les plus fréquentes.
Pour en savoir plus

Recommandations dans le cadre des tensions d’approvisionnement en vaccins contre l’hépatite B

Depuis le mois de janvier 2017, la France, comme de nombreux pays au niveau international, est confrontée à des tensions d’approvisionnement en vaccins contre l’hépatite B destinés aux adultes. La Direction générale de la Santé et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ont pu obtenir la mise en place de solutions alternatives garantissant l’approvisionnement pour les mois à venir et permettant aux personnes qui le nécessitent de se faire vacciner. Le Haut Conseil de la santé publique a par ailleurs  publié un avis définissant les populations prioritaires à vacciner contre l’hépatite B.
Pour en savoir plus

Sécurité sanitaire

Ouverture du portail de signalement des événements sanitaires indésirables

Le portail de signalement des événements sanitaires indésirables est une des actions majeures de la réforme des vigilances dont l’enjeu est de renforcer la protection de la population contre les menaces sanitaires, en améliorant notamment le signalement et le traitement des événements indésirables. Conçu en collaboration avec les professionnels de santé, le portail www.signalement-sante.gouv.fr a pour objectifs de promouvoir et faciliter la déclaration des événements sanitaires indésirables.
Pour en savoir plus

Prévention et santé des populations

Nouvelle stratégie globale d’amélioration et de promotion de la santé sexuelle des Français

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé le 28 mars la mise en œuvre d’une stratégie nationale de santé sexuelle. Cette stratégie a pour objectif de favoriser le développement de politiques publiques coordonnées et pluri-thématiques, allant de l’éducation à la sexualité, à la santé reproductive, en passant par la prévention et le dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) et du VIH. Des mesures adaptées aux publics vulnérables, particulièrement à risque ou exposés, sont également prévues. Une attention particulière est également portée à l’accompagnement des territoires ultramarins.
Pour en savoir plus

« La sécurité sur la route commence sur votre table de nuit »

Parce que 3,4% des accidents mortels de la route sont attribués à une prise de médicaments (notamment des benzodiazépines), la délégation à la Sécurité routière, la Direction générale de la santé et l’Ordre national des pharmaciens ont signé, le 22 mars dernier, une convention visant à renforcer la sensibilisation du grand public aux effets des médicaments sur la conduite de véhicules.

Cette signature s’est accompagnée de la publication au JO, le 18 mars, d’un arrêté du ministère des Affaires sociales et de la santé modifiant la liste des médicaments présentant des risques pour la conduite de véhicules ainsi que du lancement d’une campagne d’information sur la même thématique.

Pour en savoir plus

Diffusion d’une carte médicale d’urgence Parkinson

 

La Direction générale de la santé a participé, dans le cadre de la collaboration du ministère des Affaires sociales et de la Santé avec France Parkinson, à l’élaboration et la diffusion d’une carte médicale Parkinson. A usage personnel, cette carte est destinée à aider les malades et leurs aidants à justifier de leurs traitements et de la bonne observance. Ces médicaments nécessitent une prise à heures régulières et les arrêts brutaux sont source de dégradation rapide de l’état de santé et de souffrances pour les malades. Par ailleurs, France Parkinson a développé, toujours avec le soutien de la Direction générale de la santé, une plateforme d’e-learning Form@Parkinson dont la conception permet à chacun de naviguer à son rythme et au gré de ses questions. Le premier module disponible est accessible à un public large.

Pour en savoir plus

Evénements

Paris Healthcare Week 2017

La Direction générale de la santé participera, les 16, 17 et 18 mai 2017 à ce salon qui regroupe notamment Hôpital Expo et le salon Infirmier. A cette occasion, plusieurs ateliers seront organisés, notamment sur le rôle de l'infirmier dans la gestion des risques « attentat », le portail de signalement des événements sanitaires indésirables www.signalement-sante.gouv.fr et la dématérialisation des certificats de décès. Rendez-vous sur le stand du ministère des Affaires sociales et de la Santé pour plus d’information.
Pour en savoir plus

« Journée nationale d’information et d’échanges sur la tuberculose »

Téléchargez les présentations de la Journée nationale d’information et d’échanges sur la tuberculose organisée le 31 mars dernier par la Direction générale de la santé, Santé Publique France et le Centre national de Référence des mycobactéries et de la résistance des mycobactéries aux antituberculeux.
Pour en savoir plus

 
Ministère des Affaires Sociales et de la Santé