Le site du ministère de la santé
 
 
Accueil > Les messages émis par le service > Les lettres d'information > Lettre d'information N°4 - Décembre 2016
Liste des lettres d'information
 
Le 21/12/2016 16:57 Réf : 2016-LET-4

Objet : Lettre d'information N°4 - Décembre 2016

A la une

Antibiorésistance : le premier Comité interministériel pour la santé définit sa feuille de route

« L’année 2017 sera une année décisive pour la lutte contre l’antibiorésistance » a rappelé Marisol Touraine ministre des Affaires sociales et de la Santé dans son discours d’ouverture du colloque sur l’antibiorésistance, le 17 novembre dernier. A la demande du Premier ministre, le premier Comité Interministériel pour la Santé consacré à l’antibiorésistance a permis de définir une feuille de route gouvernementale composée de 40 actions, visant à diminuer la consommation d’antibiotiques de 25% d’ici 2018 et à réduire les conséquences sanitaires et environnementales de l’antibiorésistance.

Voir la feuille de route antibioresistance

Pour favoriser la prescription appropriée des antibiotiques, la Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier des fiches mémo pour les infections les plus fréquentes que sont la rhinopharyngite, l’angine, l’otite de l’enfant et de l’adulte, ainsi que les infections urinaires de la femme. Ces fiches fournissent les éléments permettant de déterminer la nécessité ou non d’un recours à un antibiotique et, dans ce cas, la molécule et la durée de traitement appropriées.

Consulter  le tableau des recommandations de bonne pratique

Les ministères chargés de la santé, de l’agriculture et de l'environnement, ont organisé ce 17 novembre un colloque consacré à la résistance bactérienne aux antibiotiques, en lien avec la journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques. Tous les éléments, notamment le discours d’ouverture de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, sont consultables en ligne.

Médicaments et autres produits de santé

Déremboursement des spécialités à base d’olmésartan

L’olmésartan est un médicament de la famille des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II), indiqué dans le traitement de l’hypertension artérielle. Il est commercialisé sous forme seule (Olmetec®, Alteis®) ou en association (CoOlmetec®, Alteisduo®, Sevikar®, Axeler®). L’olmésartan entraîne un risque d’entéropathie qui n’a pas été retrouvé avec les autres antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II) disponibles. Par ailleurs, bien que l’olmésartan diminue la pression artérielle, son efficacité sur la réduction du nombre d’évènements cardiovasculaires ou de décès n’a pas été démontrée.

Les ministres chargés de la santé et de la sécurité sociale ont décidé de suivre l’avis de la commission de la transparence et ont signé un arrêté déremboursant les spécialités à base d’olmésartan. Ce déremboursement, initialement prévu le 3 juillet 2016, entrera en vigueur le 2 janvier 2017 afin de disposer de davantage de temps pour adapter le traitement des patients concernés

Pour en savoir plus

Environnement et santé

Vagues de froid : Prévention des pathologies hivernales

Afin d'optimiser la prise en charge des pathologies liées au grand froid (notamment la mise en tension de la prise en charge hospitalière), les Agences régionales de santé auront cette année un rôle essentiel pour décliner localement les actions de gestion et de communication en fonction de la spécificité des enjeux régionaux et de la cinétique des épidémies.

Alors que l’épidémie de bronchiolite est déjà bien amorcée, Santé publique France a actualisé sa plaquette d’information sur la bronchiolite pour le public.

Pour en savoir plus

Prévention et santé des populations

Grippe : il est encore temps de se faire vacciner

Les professionnels de santé sont en première ligne lors des épidémies de grippe. 

La grippe est une priorité de santé publique, avec en moyenne 3 à 6 millions de syndromes grippaux, 3000 hospitalisations et plusieurs milliers de décès chaque année. Pour la saison 2015-2016, l’épidémie a été qualifiée de « modérée » et de « prolongée » puisqu’elle s’est étalée sur 11 semaines. Cependant plus de 1100 cas graves ont été hospitalisés en réanimation…

Comme chaque année, l’Assurance maladie prend en charge à 100% le vaccin pour les personnes ciblées par les recommandations vaccinales du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP).

Ce mois-ci, un numéro spécial de la revue Médecine est consacré à la vaccination. Vous pouvez le consulter à cette adresse.

Pour en savoir plus

Droit des usagers

Campagne nationale d’information sur la fin de vie

La loi du 2 février 2016, entrée officiellement en application le 5 août 2016, modifie les dispositions relatives à la fin de vie et crée des droits nouveaux pour les personnes malades et les personnes en fin de vie.
Le ministère des Affaires sociales et de la Santé et le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV) lancent une campagne nationale d’information pour mieux faire connaître les dispositions de la loi et favoriser, sur ces questions, le dialogue entre les patients et les professionnels de santé et du médico-social. Il s'agit notamment d'informer les patients sur leurs droits et de les inciter à formuler leurs directives anticipées, qu’ils soient bien-portants ou malades.

La première phase de cette campagne, à destination des professionnels de santé et du médico-social a été lancée lundi 12 décembre, elle comprend notamment une présence dans les médias spécialisés et la création d'outils spécifiques à destination des professionnels de santé et du médico-social (guide Repères et fiches pratiques).
 

Pour en savoir plus

Evénements

Présentation du projet stratégique de la DGS

La Direction générale de la santé a fêté ses 60 ans le 11 octobre dernier avec l’ensemble de ses agences et organismes partenaires (Santé publique France, l’Institut national du Cancer, l’Agence de biomédecine etc.). A cette occasion la Direction générale de la santé a présenté à ses partenaires son projet stratégique, avec lequel elle entend ouvrir de nouvelles perspectives dans son approche de la protection et promotion de la santé.
Pour en savoir plus

Colloque Evénements indésirables graves

Le 14 novembre a eu lieu au ministère des Affaires sociales et de la Santé un colloque organisé par la DGS sur les événements indésirables graves. Il a réuni près de 300 professionnels de santé. Vous trouverez toutes les informations et les vidéos des interventions sur le site du ministère des Affaires sociales et de la santé.

 
Pour en savoir plus

 
Ministère des Affaires Sociales et de la Santé